vendredi 21 mars 2014

Courrier de l'Ouest du 20 mars 2014 - Municipales : deux listes, seize réponses à nos questions

Dimanche 23 mars, deux équipes s’affronteront à Chalonnes pour les élections municipales : « Vivons Chalonnes », menée par le maire sortant Stella Dupont, et « Chalonnes autrement », conduite par Thierry Blanchard.

Pour aider nos lecteurs à faire leur choix, nous leur avons posé les huit mêmes questions, portant sur :
1— Le rôle de la communauté de communes
2— Les finances
3— La démographie
4— L’environnement
5— Le stationnement et la circulation
6— La culture
7— Les associations
8— Le social

Voici les réponses de Stella Dupont, maire sortant, tête de liste « Vivons Chalonnes »

1. « La prise de nouvelles compétences (jeunesse, sport, social, accompagnement des aînés) devra être étudiée. Un enjeu majeur sera la recherche d’économies par la mutualisation, tout en assurant des services de proximité et de qualité aux habitants. »

2. « Nous ne souhaitons pas augmenter les impôts. Nous poursuivrons la maîtrise des coûts de fonctionnement et conserverons ainsi nos capacités d’investissement tout en limitant le recours à l’emprunt. Nos marges de manœuvre viendront aussi des gains réalisés par la mutualisation des compétences au niveau intercommunal. Notre programme tient compte de la baisse annoncée des dotations d’État. »

3. « La démographie doit évoluer en cohérence avec les équipements et les services. Nous nous retrouvons aujourd’hui avec des besoins très importants en équipements sportifs et culturels. Grâce à la révision du Plan local d’urbanisme en 2012, nous avons pu décider d’une augmentation raisonnée de la population de 1 % par an, soit 1 000 habitants de plus dans dix ans. »

4. « Les enjeux majeurs sont la qualité de l’eau et des milieux naturels de la Loire, du Louet et du Layon. Le devenir du plan d’eau sera un sujet important. La mise en place d’un service public d’assainissement non collectif, la réduction des déchets par la mise en place d’une redevance incitative, l’utilisation des énergies renouvelables et l’isolation thermique des bâtiments communaux sont d’autres enjeux importants. »

5. « La difficulté du stationnement en centre-ville ne vient pas du manque de places mais des voitures “ventouses” qui les occupent toute la journée. Nous réfléchirons avec les riverains, les professionnels et le Groupement des commerçants à des mesures incitatives permettant de libérer des places pour les usagers des commerces et des services. Plus de 14 000 véhicules par jour transitent sur la place de l’Hôtel de ville. Son réaménagement a permis de fluidifier le trafic, mais seul le doublement du pont de la Loire permettra de résoudre durablement les difficultés. Nous avons fait inscrire l’étude de ce pont au schéma routier départemental et nous poursuivrons la réflexion avec le Département. »

6. « Nous renforcerons le projet culturel mis en place, avec une nouvelle programmation depuis 2013 (Horizons) et plusieurs événements marquants (Fête des quais, Fête de la musique, No man’s Land). La question d’un véritable équipement culturel se pose, en complément du cinéma. Nous souhaitons réfléchir à tout cela avec les communes voisines. »

7. « La ville attribue plus de 110 000 € par an aux 110 associations chalonnaises, sans compter la mise à disposition de matériel ou de personnel communal. Le dynamisme de la commune passe en grande partie par leur action. Ces subventions sont attribuées en toute transparence, suivant le niveau du fonds de réserves de l’association et l’impact de ses projets sur la vie locale (projets à destination des jeunes ou des plus démunis, projets citoyens…) »

8. « Restos du cœur, Banque alimentaire, Réveillon solidaire, Transport solidaire, Visiteurs à domicile existent déjà. Nous souhaitons aller plus loin en créant une épicerie sociale et équitable et un relais emploi de proximité. Un foyer des jeunes travailleurs sera construit sur le site de l’ancienne gendarmerie. Un comité des seniors et du grand âge sera créé pour favoriser le bien-vieillir en proposant des ateliers mémoire, de la gym douce, etc. »

Voici les réponses de Thierry Blanchard, tête de liste « Chalonnes autrement »

1. « Nous pourrions envisager le transfert des compétences communication et piscine, sous réserve des orientations du projet de territoire, pour lequel nous ne disposons pas d’information suffisante. Nous proposerons de rechercher toutes les économies possibles par la mutualisation, notamment celle du fonctionnement administratif. »

2. « Vu l’état de la pression fiscale dans notre pays, nous n’envisageons en aucune manière une hausse des impôts locaux. En particulier, nous refusons l’instauration d’une taxe additionnelle au niveau de la communauté de communes. Nous agirons par une réduction des dépenses de fonctionnement et éventuellement une modération des investissements, en veillant à ce que cela reste compatible avec un endettement raisonnable par habitant.

3. “Nous envisageons un développement démographique mesuré de Chalonnes, conforme au PLU adopté en 2012, avec un habitat de qualité, adapté à toutes les couches de la société. La politique d’urbanisme devra être revue (diversification de l’offre des surfaces viabilisées, importance des immeubles collectifs à déterminer). Tout ceci exige une vision prévisionnelle sur six ans pour que l’offre de services suive.”

4. “Il faut avant tout développer un urbanisme harmonieux, respectueux de notre architecture ligérienne et de l’espace foncier agricole et viticole. Des précautions sont à prendre pour satisfaire cet objectif. Concernant l’Office intercommunal de tourisme, les Chalonnais rencontrés sont consternés de voir la place de l’Hôtel de ville défigurée. Une bonne politique de l’environnement passe par le dialogue…”

5. “L’amélioration du stationnement reposera sur des actions auprès des conducteurs qui laissent la journée entière leur véhicule en stationnement en centre-ville, par le développement d’une zone bleue, par un rôle accru de la police municipale et par la recherche d’espaces fonciers disponibles en centre-ville et à la gare. Pour la circulation il faut œuvrer pour la réalisation à échéance 2020 de la rocade sud, actuellement supprimée du plan routier départemental (ne pas confondre avec le schéma routier départemental !) Parallèlement, les élus doivent faire le siège du Département et de la Région pour faire avancer un projet de franchissement de la Loire tenant compte du classement au Patrimoine de l’Unesco.”

6. “Le projet culturel doit être en harmonie avec la vie sociale, économique de la commune et répondre aux souhaits du plus grand nombre des administrés. Toujours dans un souci de mutualisation, la communauté de communes doit être un vecteur de réalisation des gros projets comme par exemple une salle des fêtes polyvalente.”

7. “La gestion des subventions exige une transparence et une éthique irréprochables. Nous proposerons, en associant toutes les parties concernées, la rédaction d’une Charte de l’attribution des subventions communales. Les critères pourraient être par exemple le nombre d’adhérents chalonnais, l’intérêt de l’objectif recherché et des projets qui en découlent, la qualité de gestion…” 


8. “L’aide doit être apportée par l’action du CCAS et au cas par cas. En complément de l’existant, il est souhaitable d’avoir une approche plus personnalisée des aides. Par exemple pour les jeunes une aide au permis de conduire ou au BAFA ; pour les chômeurs, un meilleur accompagnement pour certaines formalités ou mises en relation.”

Aucun commentaire:

Publier un commentaire