vendredi 21 mars 2014

Nous continuerons à maîtriser l’endettement et les taux d’imposition

   Le calcul des impôts locaux repose sur 2 valeurs : les bases locatives qui sont réévaluées chaque année par l’Etat, en fonction généralement de l’inflation (pour 2013, il s’agit d’une augmentation de 0,9%), et le taux d’imposition qui est, lui, voté par les collectivités territoriales (le Département et la commune). C’est donc bien sur ce seul taux d’imposition que le conseil municipal a un pouvoir d’action. Lors du mandat écoulé, nous avons fait le choix de maitriser ce taux d’imposition, ne l’augmentant qu’une seule fois, en 2010, de 1,2%. Peu de collectivité peuvent se féliciter d’avoir fait ce choix. Pour le prochain mandat, nous nous engageons à continuer cet effort de maitrise des taux d’imposition. Si nous voulons limiter la pression fiscale sur les Chalonnais, il faut en même temps pratiquer une gestion très rigoureuse des finances communales : optimiser les recettes (rechercher des sources multiples de subventions, meilleur fonctionnement des services) et maitriser les dépenses en recherchant des économies (réduction des dépenses énergétiques, efforts demandés à tous les services municipaux…). C’est grâce à cette gestion prudente et responsable que nous pourrons continuer à investir et à mener des projets pour Chalonnes et les Chalonnais.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire